Historique de l'association

En février 1990 dans les Côtes d’Armor (22) a été créé A A B (Assistance Automobile de Bretagne) » dans le seul but d’harmoniser et améliorer la qualité du dépannage sur l’axe RN12. Avec l’engouement des professionnels dans le grand Ouest, nous avons changé de nom en devenant : « A A F Assistance Automobile de France ».

Avec pour souhait la reconnaissance du métier. Les qualités du dépanneur doivent être la compétence, l’efficacité, la mise en sécurité des personnes et des biens, le respect du client, ainsi que la liberté de choix du réparateur par l’automobiliste. A ses débuts l’association a participé à l’élaboration du cahier des charges du SRF (Secours Routier Français) ainsi qu’à la norme AFNOR.

En 1997, nous avons interpellé tous les députés et sénateurs sur la reconnaissance du métier et du respect du décret de 1975 ainsi que de sa modification afin qu’il suive l’évolution de notre métier. Cela nous a permis d’être reçu au Ministère de l’Artisanat, qui nous a écouté et pris en compte quelques unes de nos revendications et notamment les capitaux de fin de carrière, qui étaient réservés jusque là qu’aux seules entreprises syndiquées. La même année nous avons réalisé le 1er salon « le rendez-vous des dépanneurs » à Corbas, près de Lyon.

En 1998, à la demande de Christian GARDE, Vice Président de l'époque, l'AAF est devenue ADAF (Association des Dépanneurs Automobile de France), afin d’éviter toute confusion et amalgame avec les assisteurs. L'’ADAF regroupe des entreprises de dépannage, syndiquées ou non, et n'est donc pas une assistance.

Pour adhérer, vous trouverez toutes les informations nécessaires dans la rubrique « contactez-nous ».